Amis du laboratoire Arago

23 juin 2022

Programme de 5 conférences estivales 2022

"Chers adhérents,

 

Le solstice d'été passé, nous voici dans la période estivale. L'AALA vous propose à cette occasion un programme de 5 conférences :

 

29 juin,  Isabelle Chuine, Biodiversité et changement climatique : entre vulnérabilité, résilience et adaptation

6 juillet : Yves Desdevises et Guy Jacques, Du Laboratoire Arago à l’Observatoire Océanologique de Banyuls : une épopée humaine et scientifique

27 Juillet, Aurélie Penaud, Relations hommes-environnement, paléoclimatologie en rade de Brest 

10 Août, Maria Ruyssen, Pêche et aquaculture locales

31 Août, Alain Benoit, Mesures en astrophysique

 

2022 marque les 140 ans de l'Observatoire Océanologique de Banyuls. La conférence donnée conjointement par Yves Desdevises et Guy Jacques, le 6 juillet, sera l'occasion non seulement d'un retour sur presque un siècle et demi de recherche en sciences de la mer mais aussi d'une découverte des activités actuelles de l'Observatoire (résumé et CV ci-après).

Une séance de dédicace du livre que les conférenciers ont édité sur ce thème suivra leurs exposés. 

 

Nous espérons que ce programme estival, qui aborde des domaines très divers de la recherche scientifique, répondra à vos attentes et suscitera votre présence.

Bel été à tous,

AALA

 

Résumé :

Né Laboratoire Arago en 1882, l'Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer célèbre ses cent-quarante ans. Banyuls, lieu de la première photographie sous-marine, abrite un institut de recherche mondialement réputé où se sont déployées, dès l'origine, les multiples facettes des sciences de la mer.  A travers les portraits des "grands hommes" et l'évocation des principaux champs de recherche, de la biologie cellulaire à la biologie moléculaire, en passant par l'étude des écosystèmes abyssaux, Yves Desdevises et Guy jacques raconteront une histoire vivante, en perpétuelle évolution. Cette conférence en duo reprendra et illustrera le thème du livre qu'ils ont édité conjointement fin 2021.

CV:

Yves DESDEVISES est Professeur des Universités, Directeur de l'Observatoire Océanologique de Banyuls/Mer (OOB) depuis 2020. Il étudie les modèles hôtes-parasites marins (comme les virus de microalgues et les parasites de poissons) et dirige une équipe de recherche sur cette thématique. Il a également développé de nombreux modules d'enseignement en sciences marines ainsi que plusieurs programmes internationaux en Licence et en Master. Yves Desdevises est Président du Conseil Scientifique de la Réserve Marine Naturelle de Cerbère-Banyuls, Directeur du Biodiversarium de Banyuls, et éditeur en chef de la revue scientifique Vie et Milieu.

Guy JACQUES, directeur de recherche émérite au CNRS, est océanographe et écologue. Il a dirigé de nombreuses campagnes en Méditerranée, dans l’Atlantique tropical et dans l’Antarctique. Ayant donné une centaine de conférences, il est également l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur l’océan, le plancton, le climat et le changement climatique, l’écologie, la décroissance et plusieurs biographies. " 

logo_AALA_gd redimensionné blog et texte 2

 

 

Posté par Amis Arago à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


21 juin 2022

Annonce d'un colloque partagé à Port-Vendres

"L'OOB (Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer) est partenaire

du colloque Environnement et Climat

qui aura lieu du

22 au 25 juin à Port-Vendres

Cette manifestation, ouverte à un large public, se tiendra

au cinéma Théâtre Vauban.

Le thème cette année:

Mediterranée-climat et risque environnementaux

Vous trouverez ci-après le programme des exposés.
AALA"

Programme Flyer-1-1

Programme Flyer-1-2

 

Pour éditer et imprimer ce programme cliquez ci dessous

---------------------------->  Programme_Flyer_1

 

logo_AALA_gd redimensionné blog et texte 2

 

 

Posté par Amis Arago à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 juin 2022

Conférence du 29 Juin 2022 : Biodiversité et changement climatique Par Isabelle Chuine

Dans le Cadre des "mercredis de la connaissance"

A l'amphithéâtre du Laboratoire Arago le 29 juin 2022 à 18 h

Affiche-CHUINE_290622-1

festival_de_la_Malepere-1

Hêtre fendu

 

logo_AALA_gd redimensionné blog et texte 2

30 mai 2022

Programme Les sons de la nature : de l’acoustique à la bioacoustique marine 1er -3-et 4 Juin 2022

Chers amis du Laboratoire Arago,

Cette semaine nous vous invitons à 3 après-midi de conférences, de débats et de documentaires pour mieux appréhender Les sons de la nature : de l’acoustique à la bioacoustique marine.

 

Affiche_acoustique-bioacoustique_2022_v3-1

Quatre conférences :

 

 Mercredi 1er juin,

 18h : Entendre : du déchiffrage des mécanismes de l’audition au développement de la thérapie des surdités

Pr. Christine PETIT 

Professeure, Institut Pasteur, Institut de l’Audition, Pr. Collège de France

 

Vendredi 3 juin,

17h30 : Des mécanismes de production de la voix à la synthèse vocale

Dr. Nicolas Obin

Maître de conférences-Sorbonne Université, IRCAM, CNRS-Sorbonne

 

18h30 : A l’écoute de la vie marine : la bioacoustique en milieu marin

 

Dr. Lorenzo Bramanti

Chargé de Recherches CNRS, Observatoire Océanologique de Banyuls

 

Samedi 4 juin,

14h30 : Pr. Olivier Adam,

Professeur-Sorbonne Université, Paris

Et 3 documentaires :

 

Samedi 4 juin,

 

11h00   Documentaire (52 min) :

A l’écoute de la nature : L’énigme du poisson invisible – Jacques Mitsch

 

15h30    Documentaire (20 min) :

Le chant des baleines à bosse

 

16h30 Documentaire (52 min) :  

Les voix de l’Océan – La planète des géants -Guillaume Vincent

 
Vous trouverez en attaché l'affiche reprenant ce programme et ci-après les résumés de ces conférences ainsi qu'une brève biographie de chaque intervenant.

 

Nous espérons que ces sessions spéciales susciteront votre intérêt

 

Mercredi 1er juin, 18h

Entendre : du déchiffrage des mécanismes de l’audition au développement de la thérapie des surdités

Professeure  Christine PETIT 

Institut de l’Audition, Institut Pasteur, Université Paris Cité, Inserm UA06, F-75012 Paris, France ; Collège de France, F-75005 Paris, France 

Résumé

Au cours de l’évolution des homininés, l’audition, en raison de son association étroite avec le développement du langage et de la musique, est devenue le principal sens sur lequel reposent la communication entre les individus  et le lien social. Nous verrons comment la connaissance du système auditif qui portait avant tout sur ses performances remarquables liées au traitement mécanique des sons dans l’organe sensoriel, s’est étendue aux mécanismes moléculaires impliqués, en se fondant  sur la découverte des gènes dont l’atteinte est responsable de surdité. Par cette approche, en parallèle, les mécanismes défectueux à l’origine d’un très grand nombre de  formes de surdité, plus d’une centaine, ont été mis au jour. Nous verrons, comment, corollaire de ces avancées, la surdité que se caractérise aujourd’hui encore par l’absence  de  tout traitement, devient un l’objet d’une recherche thérapeutique particulièrement dynamique.   

christine Petit

CV

Docteur en médecine et docteur ès sciences, Christine Petit est Professeure de « classe exceptionnelle à l’Institut Pasteur» où elle dirige l’Institut de l’audition, un centre de recherche cofondé avec la Fondation pour l’audition et associé à l’Inserm. Christine Petit est également Professeure émérite au Collège de France et membre de l’Académie des Sciences.

En mettant en œuvre une dissection génétique des mécanismes moléculaires et cellulaires de l’audition s’appuyant sur l’identification des gènes responsables de surdité chez l’homme, ses travaux ont permis un renouvellement des neurosciences de l’audition, conduisant au déchiffrage du fonctionnement du système auditif à l’échelle moléculaire.En parallèle, elle a mis au jour les processus physiopathologiques à l’origine d’un très grand nombre de formes de surdité. En s’est engagée, depuis quelques années dans le développement d’outils de diagnostic et la recherche de traitements des atteintes auditives.

 

Vendredi 3 juin, 17h30

Des mécanismes de production de la voix à la synthèse vocale

Dr. Nicolas Obin

Maître de conférences-Sorbonne Université, IRCAM, CNRS-Sorbonne

Résumé

Je présenterai lors de cette conférence la voix humaine, depuis ses mécanismes de production physiques, ses fonctions de communication linguistique et artistiques, aux algorithmes de traitement automatique du signal audio et à l’intelligence artificielle avec des application pour la synthèse et la transformation de la voix, de son identité, et de ses émotions. Cette conférence sera l’occasion de présenter les nombreuses applications artistiques (installations, musique, film) comme prétexte à l’ouverture d'une discussion sur l’interaction entre recherche scientifique, innovation technologique, et création artistique.

CV

Nicolas OBIN est maître de conférences à la Faculté des sciences et d'ingénierie de Sorbonne Université et chercheur dans l'équipe analyse et synthèse du son du laboratoire Sciences et Technologies de la Musique et du Son (IRCAM, CNRS, Sorbonne Université).

Passionné par le son, les ondes, les vibrations et par la théorie de l'information et de la communication, il a développé au fil des années un vif intérêt pour l'étude et la modélisation du comportement et de la communication entre les humains, les animaux et les robots.
Ses activités de recherche couvrent le traitement du signal audio, l'intelligence artificielle, et la modélisation statistique des signaux sonores avec une spécialisation sur le traitement de la parole et de la communication humaine. Son domaine de recherche a de nombreuses applications dans la synthèse et la transformation de la parole, la robotique humanoïde, et les deep fakes. 
Il est par ailleurs très impliqué dans la promotion des sciences et technologies numériques pour les arts, la culture et le patrimoine, collaborant avec des musiciens et artistes de renom (Eric Rohmer, Roman Polansky…)
Enfin, je suis le co-fondateur de DeepVoice à Paris, un événement annuel sur les technologies vocales et de SophIA : l'association étudiante de Sorbonne Université pour l'Intelligence Artificielle en collaboration avec le Centre d'Intelligence Artificielle de la Sorbonne (SCAI). 

Nicolas Obin

 

Vendredi 18h30

A l’écoute de la vie marine : la bioacoustique en milieu marin

 

Lorenzo Bramanti

Chargé de Recherches CNRS, Observatoire Océanologique de Banyuls

Résumé

Comment écouter la vie marine peut permettre de dévoiler quelques secrets de ce monde, qui est loin d'être silencieux, c’est que cette conférence illustrera. En écoutant et analysant les sons produits près des gorgones dans deux réserves marines naturelles, celle du Parc naturel marin des Cinque terre en Italie et de la Réserve Marie de Cerbère-Banyuls, Lorenzo Bramanti et Lucia di Iorio essaient de mieux comprendre le rôle fonctionnel de ses forêts sous-marines.

CV

Lorenzo Bramanti est Chargé de Recherches au CNRS dans le Laboratoire d'écogéochimie des environnements benthiques à l’Observatoire Océanologique de Banyuls.
Ses travaux de recherche sont axés sur la dynamique des fonctions et de la diversité de communautés associées au espèces ingénieures dans la zone d'interface côtière.Il est spécialiste de l’Écologie et de la conservation des récifs coralliens et des gorgones méditerranéennes, avec en particulier la conservation et la gestion du corail rouge méditerranéen (Corallium rubrum).

Il étudie par ailleurs les effets de l'acidification des océans et du changement climatique mondial sur ces écosystèmes coralliens.

Lorenzo Bramanti

 

Samedi 4 juin, 14h30

Bioacoustique des cétacés : à quoi ressemble le chant des baleines ?

Olivier Adam,

Professeur -Sorbonne Université

Olivier Adam

Résumé :

Que savons-nous des sons émis par les cétacés ? Parmi les presque 90 espèces de cétacés, on distingue ceux qui ont des fanons, les mysticètes, et ceux qui ont des dents, les odontocètes. Ces 2 familles n’ont plus grand-chose en commun : elles sont différentes par leur anatomie, leur habitat, leur régime alimentaire, leur société… et leurs émissions sonores. Et pour cause : elles n’ont pas le même générateur vocal. Les odontocètes vont produire des clics et des sifflements, alors que les mysticètes vont vocaliser. Autour d’exemples de sons de différentes espèces, nous verrons comment ils sont utilisés dans leurs activités vitales et sociales. Mieux décrire leur mode de communication orale, c’est contribuer à mieux les comprendre et aussi à mieux les protéger… surtout dans des océans qui deviennent de plus en plus bruyants du fait de nos activités économiques en mer.

CV :

Olivier ADAM est Professeur à Sorbonne Université, Paris, France. Spécialiste en bioacoustique, il s’intéresse aux émissions sonores des cétacés pour décrire leurs populations et leurs sociétés. Il travaille actuellement sur l’étude des interactions mère-baleineau chez la baleine à bosse, sur l’analyse des comportements sociaux de surface des cachalots et à la description des paysages sonores sous-marins. Il est l’auteur et co-auteur de plus de 50 articles scientifiques. Il a été le conservateur de l’exposition Baleinopolis à la Porte Dorée (https://youtu.be/gRbQR77TrRM) et de l’exposition photo « L’Océan c’est Vivant » qui se tiendra à Paris du 18 juin au 9 juillet 2022. Il est le co-organisateur de conférences internationales, incluant DCLDE (https://www.soest.hawaii.edu/ore/dclde/), et le HWWC (https://www.hwwc.mg). Il a programmé 2 webinaires, sur la pollution sonore des océans (https://oceanambassadors.co.uk/shush-noise-in-the-ocean-sorbonne-university) et sur l’économie bleue (https://oceanambassadors.co.uk/blueco-can-the-economy-of-the-oceans-really-be-sustainable).

Olivier Adam portrait

 

23 mai 2022

vidéo conférence du 18 mai 2022: Michel DRON: "Nourrir et protéger la planète"

 

20220518-Tronc-image

Résumé:

En ce début de XXIème siècle, l'espèce humaine est extrêmement préoccupée. D'un côté sa population est passée de 1,5milliard à 7 milliards en 2 siècles, alors qu'elle avait mis 50 000 ans pour passer de quelques dizaines de milliers à 1,5 milliards. D'un autre côté l'état environnemental de la Terre n'a fait que se dégrader dans le même temps, que ce soit en termes d'affaiblissement de la diversité biologique, de réchauffement climatique et de ses conséquences, de pollutions et de leurs effets néfastes à court et moyen termes.

S'il est un service dont l'Homme (Homo sapiens) n'est pas prêt à se priver, c'est bien celui de se nourrir. Et pour nourrir bientôt 10 milliards d'habitants, en minimisant les nuisances faites à la biodiversité et à l'état environnemental de la planète, il faut des conduites culturales très performantes, car les plantes comme les humains, ont leurs cortèges d'agresseurs. Si ces organismes « nuisibles » pour les cultures étaient devenus correctement contrôlés par les molécules phytosanitaires, les enjeux de protection de la biodiversité et de la santé humaine ont eu pour conséquence d'aboutir à l'interdiction d'un nombre toujours plus important de ces molécules phytosanitaires. Il faut trouver des stratégies alternatives. Et comme cela sera présenté, il s'agit d'un considérable challenge pour les décennies à venir. L'exposé, après une présentation détaillée de ce cadre général, se focalisera sur les approches envisagées, initiées, en cours ou à développer, de manière interactive entre elles, pour essayer de résoudre l'équation : à savoir nourrir l'humanité de manière satisfaisante tout en protégeant sa santé, protéger la biodiversité, minimiser le changement climatique...

 

Court CV :

Michel Dron est Professeur émérite de Biologie et Pathologie Végétales à l'Université Paris sud et  Membre de l'Académie d'Agriculture de France.

Titulaire d'un doctorat de 3ème cycle en Biologie végétale (Université de Rennes I) en 1978, il a soutenu sa Thèse d'Etat en Biologie Moléculaire (Université Paris XI) en 1982.

Sa carrière professionnelle a débuté comme chargé de recherche CNRS au laboratoire de biologie moléculaire végétale de l'Université Paris XI à Orsay. En 1986, il part à San Diego, à l'Institut Salk pour 2 années sabbatiques, où il participe à l'analyse de la régulation de l'expression de gènes de défense de plantes dans un contexte d'agression pathologique. En 1988, il est nommé Professeur à l'Université Paris-sud-Orsay et prend la direction du laboratoire de Phytopathologie moléculaire. En 1997, il devient Directeur Scientifique au Cirad pour 3 ans avant de regagner l'Université d'Orsay en 2000 puis d'y prendre, début 2010, la direction de  l'Institut de Biologie des Plantes. 

Michel Dron est spécialiste de Biologie, Physiologie et Pathologie Végétales, Biologie Moléculaire et Génétique des Plantes.

Il a été membre du Conseil Scientifique de l'INRA, du Cirad ainsi que de l'Institut Français du caoutchouc.

Il est l'auteur de plus de 67 Publications, dans des revues à haut facteur d'impact international.

Posté par mars6644 à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 mai 2022

Conférences thématiques "Le son et la nature"

Chers Amis du Laboratoire Arago,

Les 1er, 3 et 4 juin

l'AALA organise

une suite de conférences thématiques pour explorer "Les sons de la nature :

de l’acoustique à la bioacoustique marine".

Nous aurons le plaisir de recevoir

Mme Christine Petit, Professeure à l'Institut Pasteur et membre de l'Académie des Sciences,

Mr Nicolas Obin, Maître de conférence de Sorbonne Université à l'IRCAM,

Mr Olivier Adam, Professeur de Sorbonne Université à l'Institut Jean Le Rond d’Alembert,

Mr Lorenzo Bramanti, Chargé de recherches-CNRS à l'Observatoire Océanologique de Banyuls.

Ils nous feront partager leur connaissance des mécanismes d'audition chez l'homme, de production de la voix avec les applications actuelles du design vocal et nous feront découvrir le monde peu connu des émissions sonores déployées par les espèces marines pour communiquer entre elles.

Trois documentaires complèteront leurs présentations et illustreront le vaste éventail des sons produits par les espèces animales en milieu marin.

Vous trouverez dans l'affiche ci-jointe le planning de ces trois après-midi.

Des débats suivront les différentes séances et vous permettront d'échanger avec les intervenants.

Nous vous attendons nombreux, à très bientôt,

AALA

Affiche_acoustique-bioacoustique_2022_v3-1

Posté par Amis Arago à 16:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2022

Conférence du 18 mai 2022

Affiche-DRON_180522-1

 

Résumé:

En ce début de XXIème siècle, l’espèce humaine est extrêmement préoccupée. D’un côté sa population est passée de 1,5milliard à 7 milliards en 2 siècles, alors qu’elle avait mis 50 000 ans pour passer de quelques dizaines de milliers à 1,5 milliards. D’un autre côté l’état environnemental de la Terre n’a fait que se dégrader dans le même temps, que ce soit en termes d’affaiblissement de la diversité biologique, de réchauffement climatique et de ses conséquences, de pollutions et de leurs effets néfastes à court et moyen termes.

S’il est un service dont l’Homme (Homo sapiens) n’est pas prêt à se priver, c’est bien celui de se nourrir. Et pour nourrir bientôt 10 milliards d’habitants, en minimisant les nuisances faites à la biodiversité et à l’état environnemental de la planète, il faut des conduites culturales très performantes, car les plantes comme les humains, ont leurs cortèges d’agresseurs. Si ces organismes « nuisibles » pour les cultures étaient devenus correctement contrôlés par les molécules phytosanitaires, les enjeux de protection de la biodiversité et de la santé humaine ont eu pour conséquence d’aboutir à l’interdiction d’un nombre toujours plus important de ces molécules phytosanitaires. Il faut trouver des stratégies alternatives. Et comme cela sera présenté, il s’agit d’un considérable challenge pour les décennies à venir. L’exposé, après une présentation détaillée de ce cadre général, se focalisera sur les approches envisagées, initiées, en cours ou à développer, de manière interactive entre elles, pour essayer de résoudre l’équation : à savoir nourrir l’humanité de manière satisfaisante tout en protégeant sa santé, protéger la biodiversité, minimiser le changement climatique…

 

Court CV :

Michel Dron est Professeur émérite de Biologie et Pathologie Végétales à l’Université Paris sud et  Membre de l’Académie d’Agriculture de France.

dron

Titulaire d’un doctorat de 3ème cycle en Biologie végétale (Université de Rennes I) en 1978, il a soutenu sa Thèse d’Etat en Biologie Moléculaire (Université Paris XI) en 1982.

Sa carrière professionnelle a débuté comme chargé de recherche CNRS au laboratoire de biologie moléculaire végétale de l’Université Paris XI à Orsay. En 1986, il part à San Diego, à l’Institut Salk pour 2 années sabbatiques, où il participe à l’analyse de la régulation de l’expression de gènes de défense de plantes dans un contexte d’agression pathologique. En 1988, il est nommé Professeur à l’Université Paris-sud-Orsay et prend la direction du laboratoire de Phytopathologie moléculaire. En 1997, il devient Directeur Scientifique au Cirad pour 3 ans avant de regagner l’Université d’Orsay en 2000 puis d’y prendre, début 2010, la direction de  l’Institut de Biologie des Plantes. 

Michel Dron est spécialiste de Biologie, Physiologie et Pathologie Végétales, Biologie Moléculaire et Génétique des Plantes.

Il a été membre du Conseil Scientifique de l’INRA, du Cirad ainsi que de l’Institut Français du caoutchouc.

Il est l’auteur de plus de 67 Publications, dans des revues à haut facteur d’impact international.

 

Posté par Amis Arago à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mai 2022

Annonce de conférences à l'amphithéâtre " Entre terre et mer"

Dans le cadre des journées Entre terre et mer, qui font escale à Banyuls le week-end du 7-8 mai, le Club Nautique de Banyuls et l'AALA ont le plaisir de vous inviter, samedi 7 de 17h à 18h30, à trois conférences données à l'amphithéâtre Alain Guille de l'Observatoire Océanologique de Banyuls (entrée gratuite).

 

JF Ghiglione: La pollution par les plastiques

 

JL Canal: Histoire de la pêche à la voile latine

 

F Princip: Histoire et origine des Havanères

 

Vous trouverez ci-joint le programme complet de ces 2 jours.

affiche entre terre et mer définitif-1

leaflet terre mer version définitif 06-04-22-1

leaflet terre mer version définitif 06-04-22-2

 

Posté par Amis Arago à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 avril 2022

vidéo conférence du 23/3/2022:Catherine JESSUS :"Edouard Chatton"

 

20220323-Catherine JESSUS-E Chatton

Il y a un siècle, un chercheur génial a passionnément observé et étudié les protistes, des êtres microscopiques formés d'une seule cellule.

Édouard Chatton a été pastorien, puis Professeur des Universités de Strasbourg, de Montpellier et de la Sorbonne, directeur des stations marines de Sète, puis de Villefranche-sur-Mer et de Banyuls-sur-Mer. Fasciné par la beauté étrange et mystérieuse de ces êtres minuscules, il en a percé les secrets intimes pour en faire émerger des concepts visionnaires qui ont fourni des cadres à la biologie contemporaine. L'organisation du monde vivant en procaryotes et eucaryotes, c'est lui ! Enfin, il les a dessinés avec passion et talent, pour les étudiants auxquels il enseignait. Originaux, colorés, furieusement esthétiques, chargés d'une merveilleuse beauté autant que d'une exactitude scientifique rigoureuse, ses dessins nous font plonger dans les mondes infinitésimaux dont Édouard Chatton a été le fabuleux explorateur.

 

Catherine Jessus est directrice de recherche au CNRS. Elle a dirigé le Laboratoire de biologie du Développement à Sorbonne Université, et l'Institut des Sciences biologiques (INSB) du CNRS. Elle a dirigé l'ouvrage Étonnant vivant (CNRS Éditions, 2017).

 

L'ouvrage "Les vies minuscules d'Edouard Chatton" a été co-écrit avec Vincent Laudet qui a dirigé, comme Édouard Chatton, l'Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer. Il est professeur de biologie marine à Sorbonne Université et exerce actuellement à Okinawa Institute of Science and Technology (OIST) au Japon.

Le livre est préfacé par Tim Hunt, Prix Nobel de Physiologie ou Médecine 2001.

Postface de Nathalie Gallissot, Conservatrice en Chef du patrimoine et Directrice du Musée d'Art Moderne de Céret

 

L'ouvrage est édité chez CNRS Editions.

https://www.cnrseditions.fr/catalogue/biologie-et-sante/les-vies-minuscules-d-edouard-chatton/

 

Posté par mars6644 à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 avril 2022

Conférence du 13 avril 2022

Nous avons le plaisir de vous inviter à la prochaine conférence des Mercredis de la Connaissance:

mercredi 13 avril 2022, 18h, par Marion Picard

à l'amphithéâtre Alain Guille.

Reproduction et déterminisme du sexe chez les invertébrés: plongez au cœur d'une incroyable diversité.


 

Par mesure de précaution, nous maintiendrons le port du masque obligatoire dans l'enceinte de l'Observatoire et donc dans l'amphithéâtre pendant la durée de la conférence.

Association des Amis du Laboratoire Arago

 

# Résumé:

On estime qu'environ huit millions d'espèces animales vivent sur Terre, et plus de 99% d'entre elles sont des invertébrés! Ces invertébrés sont incroyablement diversifiés dans leur morphologies, l'éventail des niches écologiques qu'ils occupent, et plus encore : une grande variété de modes de reproduction et de systèmes de détermination du sexe est également observée.
Lors de cette conférence, nous découvrirons cette incroyable diversité des modes de reproduction parmi les espèces d'invertébrés. En prenant l'exemple des papillons, nous verrons ensuite comment il est possible de retracer l'évolution des chromosomes sexuels, ces petites portions de génomes qui déterminent si les individus vont se développer en mâle ou en femelle.

Cameraria_ohridella_mating

couple de mineuses du maronnier, Adrian Tync, https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cameraria_ohridella_mating_Bytom.jpg

# Un bref CV :

- J'ai soutenu ma thèse en décembre 2015 au sein de l'Université de Perpignan, sur le déterminisme sexuel chez les schistosomes (qui sont des vers parasites de l'homme).
- J'ai ensuite effectué deux ans de postdoc à l'étranger, en Autriche, en me spécialisant dans l'évolution des chromosomes sexuels.
- A mon retour en France, au printemps 2018, j'ai effectué une brève parenthèse thématique sur l'évolution de l'expression des gènes (IRD, Montpellier).
- Depuis janvier 2020, je m'intéresse au déterminisme du sexe chez les amphioxus, avec Hector Escriva et Stéphanie Bertrand, au sein du laboratoire de biologie intégrative des organismes marins.

 Photo_MarionPicard

 

logo_AALA_gd redimensionné blog et texte 2

 

 

Posté par Amis Arago à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,