Amis du laboratoire Arago

12 juillet 2018

Conférence du 18 juillet 2018

L'Association des Amis du Laboratoire Arago a le plaisir de vous annoncer la conférence qui sera donnée, dans le cadre des Mercredis de la Connaissance, par 
                       
Jean-François Planque, Réserve Marine de Cerbère Banyuls, 

 le 18 juillet à 18h à l'Amphithéâtre Alain Guille

    "Présentation de la Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls et de ses missions"

IMAG1643

Résumé :

Véritable joyau de la Côte Vermeille, la Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls, s’étire au pied des Albères. Créée en 1974, elle fut la première Réserve Naturelle Marine de France. Elle est également un laboratoire d’étude pour la communauté scientifique. Près de 1200 espèces animales et 500 espèces végétales y évoluent en harmonie. Cette richesse du milieu naturel et cette diversité doivent être protégées sans que le site ne soit fermé.

Cet exposé détaillera les objectifs précis de la Réserve et de ses responsables :

·      Conserver les habitats originels et leur diversité spécifique ;

·      Contrôler les activités humaines afin de rendre la fréquentation du site compatible avec les objectifs de conservation du patrimoine ;

·      Suivre à long terme les différents écosystèmes afin de comprendre leur fonctionnement et l’impact du dérèglement climatique ;

·      Avoir un intérêt pédagogique et culturel pour sensibiliser le public ;

·       Participer au maintien des différentes activités pratiquées dans la Réserve.

Seules la compréhension et la conscience de tous ainsi qu’un véritable engagement mutuel pourront faire perdurer la préservation de cet écosystème.

 

Curriculum Vitae :

Jean-François Planque est Responsable Pédagogique de la Réserve Marine de Cerbère-Banyuls.

Technicien spécialisé en aquaculture, il a été préalablement Garde du littoral au site de Paulilles avant d’être recruté Titulaire de la fonction publique territoriale à la Réserve Marine en 2011.

Il est également agent commissionné et assermenté pour la surveillance de la Réserve ainsi que Plongeur professionnel pour les suivis scientifiques.

Posté par Amis Arago à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Conférence du MARDI 17 JUILLET 2018

Le stage EcoMed, organisé par l’Observatoire Océanologique de Banyuls pour Sorbonne Universités, se tiendra la semaine prochaine, du 2 au 20 juillet 2018. 

À cette occasion, le Pr. Gilles Boeuf propose d'ouvrir sa conférence au grand public : 

    "L'Homme ou la Terre en attente, les causes de notre intranquillité ?"

Cette conférence aura lieu

 le mardi 17 juillet à 19h, également dans l’amphithéâtre Alain Guille.

Capture d’écran 2018-06-18 à 22

Résumé :

Les relations entre l’Homme et la nature ne sont pas au beau fixe ! Pourquoi ? Sommes-nous inquiets quant à notre futur ? L’humain a cessé d’être totalement un animal quand, après avoir appris à fabriquer des outils, de plus en plus élaborés, gardés et transportés, il a domestiqué le feu, il y a de cela largement plus d’un million d’années. Et là débutera l’inquiétude et l’intranquillité que nous évoquons ici : l’obsession de garder ce feu actif, inlassablement, partout, en toutes situations et circonstances, même durant les plus longs voyages dans des territoires très humides. Cela voulait-il dire qu’auparavant il n’y avait pas d’intranquillité ? Non, bien sûr, mais pas la même, celle, classique chez tous les animaux mobiles et pourvus d’un système neuronal approprié, de la quête de la nourriture et celle d’échapper aux prédateurs… Trouvera-t-on à manger et pourrons-nous éviter d’être mangés ?  Lucy en savait quelque chose !

Aujourd’hui il nous faut cesser ces scepticismes de tous ordres alimentés par de puissants lobbies irresponsables et, sans irraisonnablement nous effrayer, prendre nos préoccupations environnementales à bras le corps et mettre tout en place pour réagir. Edgar Morin nous dit en 2010 « … le probable est catastrophique, il est que nous allons vers l’abîme… ». Mais il rajoute « …Pourtant, il y a toujours eu de l’improbable dans l’histoire humaine, le futur n’est jamais joué… Le propre de la métamorphose, comme de toute création, est de ne pas être prévisible… il nous manque la conscience d’humanité planétaire… ». Quand admettrons-nous notre irresponsabilité présente et notre mépris total de ce que nous laisserons à nos descendants ? Le pilotage politique actuel à court terme a cessé de fonctionner, les conditions d’expression de notre économie ne sont plus adaptées, ce n’est pas la fin du monde, mais la fin d’un monde, celui qui nous a mené dans l’impasse actuelle. Une économie, croit-on sans tenir compte des externalités, qui consiste à faire gagner de l’argent en détruisant la nature ou en la surexploitant est condamnée, la même prônant une croissance infinie dans un monde fini, demain peuplé de 10 milliards d’humains, menant forcément au chaos social et à la déstabilisation. Oui, nous avons ainsi aujourd’hui beaucoup de sources d’intranquillité, souvent balayées par l’insouciance ou la jouissance de biens matériels à court terme, en délaissant les ¾ des humains… Si la prise de conscience s’est bien généralisée, et la ratification si rapide des Accords de Paris en est une spectaculaire démonstration, faisons-nous cependant tout ce qu’il faut pour enrayer les dégradations généralisées de nos environnements ?

Logo

15 juin 2018

Conférence du 27 juin 2018

L'Association des Amis du Laboratoire Arago a le plaisir de vous annoncer

la conférence qui sera donnée par Joseph Garrigue, conservateur de la réserve de la Massane,

le 27 juin à 18h à l'Amphithéâtre Alain Guille:

 

Vieux arbres050618 (20)

 

La forêt de la Massane, un poste avancé du changement climatique

La forêt de la Massane est considérée comme une des dernières vieilles forêts du bassin méditerranéen. Dès la création du laboratoire Arago en 1882, les chercheurs prennent conscience de l'intérêt de cette hêtraie méridionale, ils vont l'étudier et jouer un rôle décisif pour sa mise en protection. Depuis, elle est devenue au fil du temps un véritable laboratoire à ciel ouvert. Elle est une forêt de référence dans beaucoup de domaine, notamment pour les connaissances acquises en terme d'inventaires avec plus de 8000 espèces répertoriées sur seulement 336 hectares. Fort d'un observatoire de plus de 50 000 arbres suivis individuellement depuis 18 ans, cette forêt fait l'objet d'une surveillance attentionnée. Mais le hêtre est en limite de répartition à la Massane. Qu'en est-il du devenir de cette forêt avec les changements climatiques annoncés ?

11

Joseph Garrigue est conservateur de la Réserve Naturelle Nationale de la forêt de la Massane depuis 1992. Biologiste de formation, c'est surtout au contact de la nature qu'il va acquérir les bases de ses connaissances naturalistes. Avec ses collègues, Jean-André Magdalou et Diane Sorel, mis à disposition par la Fédération des Réserves Naturelles Catalanes, il travaille au quotidien à la protection et au suivi de cette magnifique forêt.

Posté par Amis Arago à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 juin 2018

Programme 2018 ACTUALISE

Aff-conf-AALA_2018_A4_v4 juin-1

Posté par Amis Arago à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 juin 2018

Rappel de la conférence du 8 juin 2018

Le réseau scientifique international SuperDARN (Super réseau de radars dual auroral) tient la semaine prochaine (du 3 au 8 juin 2018) son colloque annuel dans les locaux de l’Observatoire Océanologique de Banyuls.

L’organisatrice, Dr. Aurélie Marchaudon de l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) de l’Université Paul Sabatier à Toulouse propose dans ce cadre une conférence ouverte au grand public : 

Impact des éruptions solaires sur l’environnement spatial de la Terre

Cette conférence aura lieu dans

l’amphithéâtre Alain Guille,

le vendredi 8 juin à 18h

 

Résumé

La haute atmosphère terrestre est une région où se produisent de nombreux processus complexes, tels que les aurores polaires, et qui est connue pour être le dernier maillon de la chaîne entre le Soleil et la Terre. Je présenterai comment la haute atmosphère terrestre est globalement affectée par le Soleil, les conséquences sociétales de ces perturbations solaires, les pistes de recherche et les instruments utilisés pour mieux comprendre cet environnement.

 

 Aurélie Marchaudon

Aurélie Marchaudon est chargée de recherche au CNRS. Elle a obtenu une thèse de doctorat en 2003 à l’Université de Versailles Saint Quentin. Elle a obtenu un poste au CNRS en 2006 d’abord dans le laboratoire du LPC2E à Orléans, avant de rejoindre l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) à Toulouse en 2012. Son travail consiste à étudier les interactions entre l’environnement spatial de la Terre et les émissions (radiations, particules) en provenance du Soleil, au travers de modélisations numériques du milieu et de mesures issues d’instruments embarqués à bord de satellites et de radars au sol. Elle est ainsi responsable française du radar de Kerguelen, qui fait partie d’un consortium international appelé SuperDARN composé de 35 radars identiques et dédié au sondage ionosphérique. L’atelier scientifique organisé à l’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-mer du 3 au 8 Juin 2018, est dédié à la présentation des derniers résultats du consortium SuperDARN.

Logo

Posté par Amis Arago à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mai 2018

Conférence du Vendredi 8 juin 2018

Le réseau scientifique international SuperDARN (Super réseau de radars dual auroral) tient la semaine prochaine (du 3 au 8 juin 2018) son colloque annuel dans les locaux de l’Observatoire Océanologique de Banyuls.

L’organisatrice, Dr. Aurélie Marchaudon de l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) de l’Université Paul Sabatier à Toulouse propose dans ce cadre une conférence ouverte au grand public : 

Impact des éruptions solaires sur l’environnement spatial de la Terre

Cette conférence aura lieu dans l’amphithéâtre Alain Guille, le vendredi 8 juin à 18h.

Résumé

La haute atmosphère terrestre est une région où se produisent de nombreux processus complexes, tels que les aurores polaires, et qui est connue pour être le dernier maillon de la chaîne entre le Soleil et la Terre. Je présenterai comment la haute atmosphère terrestre est globalement affectée par le Soleil, les conséquences sociétales de ces perturbations solaires, les pistes de recherche et les instruments utilisés pour mieux comprendre cet environnement.

 

CV – Aurélie Marchaudon

Aurélie Marchaudon est chargée de recherche au CNRS. Elle a obtenu une thèse de doctorat en 2003 à l’Université de Versailles Saint Quentin. Elle a obtenu un poste au CNRS en 2006 d’abord dans le laboratoire du LPC2E à Orléans, avant de rejoindre l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) à Toulouse en 2012. Son travail consiste à étudier les interactions entre l’environnement spatial de la Terre et les émissions (radiations, particules) en provenance du Soleil, au travers de modélisations numériques du milieu et de mesures issues d’instruments embarqués à bord de satellites et de radars au sol. Elle est ainsi responsable française du radar de Kerguelen, qui fait partie d’un consortium international appelé SuperDARN composé de 35 radars identiques et dédié au sondage ionosphérique. L’atelier scientifique organisé à l’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-mer du 3 au 8 Juin 2018, est dédié à la présentation des derniers résultats du consortium SuperDARN.

Logo

Posté par Amis Arago à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,