Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amis du laboratoire Arago

21 mai 2024

Autre Conférence à l'amphithéâtre

Autre Conférence à l'amphithéâtre
21 mai 2024

Juli Pereto-Magraner, jeudi 30 mai 2024, 18h, amphithéâtre Alain Guille

Juli Pereto-Magraner, jeudi 30 mai 2024, 18h, amphithéâtre Alain Guille

Le jeudi 30 Mai à 18h,

Juli Pereto-Magraner, Professeur au département de biochimie et biologie moléculaire de l’Université de Valence,

sera à l’Observatoire Océanologique de Banyuls pour une conférence présentée par l’Association des Amis du Laboratoire Arago en partenariat avec la Société de Biologie Catalane.

Il évoquera les origines de la vie sur terre :

Une planète créative : comment la vie est-elle apparue sur Terre ?

Co-fondateur de la start-up Darwin Bioprospecting Excellence et auteur d’une version abrégée de L’origine des espèces (C. Darwin, en catalan aux PUV), J. Pereto est invité par la Société de Biologie Catalane, qui unit les chercheurs du Nord et du Sud de la Catalogne. 

Pour les personnes ne pratiquant pas le Catalan, une traduction simultanée en Français (audible par casque) sera mise en place. A ne pas manquer donc cet évènement un peu exceptionnel à l’AALA !

 

Résumé:

La transition de la géochimie à la biochimie sur Terre  s’est produite il y a environ 4 milliards d'années. Comment la chimie de la planète primitive s'est-elle organisée en systèmes capables d'obtenir de la matière et de l'énergie de l'environnement et de se reproduire ? Comment ces systèmes biologiques simples se sont-ils développés pour générer autant de biodiversité ? Les défis de l'étude scientifique sur l'origine de la vie sont énormes, car nous ignorons la plupart des détails sur ce qu’était la Terre à cette époque, et il reste à peine qualques traces des cellules les plus primitives. Les propositions classiques d'Oparin et Haldane, il y a un siècle, ont éloigné les spéculations et ouvert la voie aux études empiriques. Depuis les expériences pionnières de Stanley L. Miller ou Joan Oró jusqu'aux approches les plus récentes de la chimie des systèmes, un long chemin a été parcouru qui permet aujourd'hui de recréer en laboratoire de nombreux processus analogues à ceux qui ont pu se produire lors de l'origine chimique de la vie sur Terre. Il est admis que, comme dans toute recherche de nature historique, nous ne saurons jamais avec exactitude comment la chimie a donné naissance à la vie, ce qui n'empêche pas de relever l'un des défis scientifiques les plus colossaux et passionnants, un programme scientifique inachevé et sans fin.

 

CV :

Juli Peretó est professeur au Département de biochimie et biologie moléculaire (Université de Valence) et membre de l'Institut d'Estudis Catalans (IEC). Il a été co-directeur-fondateur de l'Institut de Biologie Intégrative des Systèmes (I2SysBio, centre commun Université de Valence-CSIC) dans lequel il est membre du groupe Biotechnologie et Biologie Synthétique. Ses intérêts de recherche comprennent l'évolution du métabolisme, le concept de cellule minimale, la bioprospection d'habitats inhospitaliers et l'histoire des idées sur l'origine naturelle et la synthèse artificielle de la vie. Il tente d'enseigner le métabolisme sous un angle évolutif aux biologistes, biochimistes et biotechnologues. Il a été secrétaire et vice-président de la «Société internationale pour l'étude de l'origine de la vie (ISSOL)» dont en 2014 il a été élu  «Fellow». Il est co-fondateur de la société Darwin Bioprospecting Excellence SL, une start-up de l'Université de Valence située dans son Parc Scientifique. Ses livres les plus récents sont «Biologie synthétique : de l'iGEM à la cellule artificielle» (Springer, 2014), avec M. Porcar, une version abrégée de « L'origine des espèces » de Darwin, co-édité avec A. Moya (PUV, 2017), "La science à table", compilation d'articles sur la gastronomie scientifique de F. Sapiña (Monographies Mètode, 2019) et "Une planète créative : comment la vie a commencé sur Terre et comment nous la fabriquerons en laboratoire" ( Alfons el Institution Magnànim, 2022).

 

 

 

10 mai 2024

Rappel de la conférence du 15 mai 2024

Bonjour à tous,

Dans le cadre des Mercredis de la connaissance, le 15 mai à 18h,

Marc Besson, Maître de Conférences à Sorbonne Université

viendra nous parler d’Ecotoxicologie marine, un thème de recherche qu’il développe à l’OOB.

Nouvelles approches en écotoxicologie pour comprendre les effets des stress multiples sur le recrutement larvaire des poissons marins.

Vous trouverez ci-après le résumé de son exposé et un bref CV.

Résumé :

Les écosystèmes marins sont parmi les plus impactés par le changement global et font face à une diversité de pressions environnementales d’origine humaine (élévation des températures, pollutions chimiques et plastiques, dégradation des habitats, etc.). Ces pressions sont particulièrement concentrées dans les milieux marins littoraux, où elles perturbent la biologie des organismes marins ainsi que le fonctionnement et la structure des populations. Dans ce contexte, mes recherches se concentrent sur l’étude des effets de ces perturbations sur des processus biologiques et écologiques critiques tels que les relations proies-prédateurs, la résilience des populations et communautés, et le bon déroulement des étapes clés du cycle de vie des organismes marins. En particulier, je m’intéresse aux jeunes stades de vie des poissons marins à travers leur recrutement larvaire et leur métamorphose. J’étudie ces transitions écologique et développementale via des approches expérimentales et intégratives, de la molécule à la communauté d’espèces, notamment via des analyses en endocrinologie, en histologie, et en écologie comportementale par analyses automatisées d’images. Ces approches permettent de mieux décrire les effets de certains stress envers les organismes et écosystèmes marins, à travers la compréhension des mécanismes internes de leur toxicité ainsi que des processus écologiques impactés. Ces recherches participent à une meilleure compréhension de la diversité des stratégies de recrutement larvaire et de métamorphose des poissons marins, et de leurs vulnérabilités respectives face aux stress multiples.

CV :

Marc Besson est Maître de Conférences à Sorbonne Université et développe ses recherches en Ecotoxicologie marine dans l’unité de Biologie Intégrative de l’OOB. Après une thèse sur l’Importance de la métamorphose dans le recrutement larvaire des poissons coralliens face aux pressions d’origine anthropique, effectué au Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement à Moorea dans le cadre de l’École pratique des hautes études, il a réalisé successivement 2 postdocs à Monaco puis à Bristol, respectivement sur les effets des microplastic sur les jeunes stades de vie de poissons, et sur l'étude des effets des stress multiples sur les communautés aquatiques via des approches en vision assistée par ordinateur et deep learning. Il a reçu en 2018 le prix Bettancourt pour les jeunes chercheurs. Marc Besson a rejoint l’OOB en 2022 et intégré l’équipe Eco/Evo/Devo.

-- 

Ne manquez pas, si vous ne l’avez pas encore fait de régler votre cotisation annuelle à l’AALA, sur place ou à travers Helloasso (https://www.helloasso.com/associations/association-des-amis-du-laboratoire-arago/adhesions/cotisation-aala-2024).

ou avec le QR-code suivant :

Bien cordialement,

AALA

AALA
Observatoire Océanologique de Banyuls,
Avenue Pierre Fabre
66650 Banyuls-sur-Mer
9 mai 2024

Exposition européenne dans le Hall de l'amphithéâtre

 

Venez avec un peu d’avance car à l'occasion de la conférence du 15 mai 2024, et vous pourrez découvrir, dans le hall de  l’amphithéâtre Alain Guille, l’exposition européenne

« L'INCONNU EN NOUS, la vie secrète du cytosquelette »,

présentée par l’Académie des Sciences de République Tchèque.

Elle est accueillie en France par la Société de Biologie Cellulaire de France et le groupe CoSA Connexion Science et Art. (Affiche en fichier joint.)

Zdenek Lansky et Jan Sabo, qui en sont les créateurs, nous invitent à un voyage à l’intérieur de nos cellules.

Benjamin Lacroix, qui a accueilli l’exposition à Montpellier en début d’année et nous permet de l’héberger à l’OOB, en fera une brève présentation à 18h, en préambule à la conférence de Marc Besson.

Bien cordialement,

AALA

 

 

 

6 mai 2024

Conférence du 15 mai 2024

 

Bonjour à tous,

Dans le cadre des Mercredis de la connaissance, le 15 mai à 18h, Marc Besson, Maître de Conférences à Sorbonne Université viendra nous parler d’Ecotoxicologie marine, un thème de recherche qu’il développe à l’OOB.

Nouvelles approches en écotoxicologie pour comprendre les effets des stress multiples sur le recrutement larvaire des poissons marins.

Vous trouverez ci-après le résumé de son exposé et un bref CV.

Venez avec un peu d’avance car à cette occasion vous pourrez découvrir, dans le hall de  l’amphithéâtre Alain Guille, l’exposition européenne

« L'INCONNU EN NOUS, la vie secrète du cytosquelette »,

présentée par l’Académie des Sciences de République Tchèque. Elle est accueillie en France par la Société de Biologie Cellulaire de France et le groupe CoSA Connexion Science et Art.

Zdenek Lansky et Jan Sabo, qui en sont les créateurs, nous invitent à un voyage à l’intérieur de nos cellules. Benjamin Lacroix, qui a accueilli l’exposition à Montpellier en début d’année et nous permet de l’héberger à l’OOB, en fera une brève présentation à 18h, en préambule à la conférence de Marc Besson.

Ne manquez pas, si vous ne l’avez pas encore fait de régler votre cotisation annuelle à l’AALA, sur place ou à travers Helloasso https://www.helloasso.com/associations/association-des-amis-du-laboratoire-arago/adhesions/cotisation-aala-2024

ou avec le QR-code suivant :

 

 

 

Bien cordialement,

AALA

27 avril 2024

Annonces pour le mois de mai 2024

Bonjour à tous,

En ce mois de mai les activités proposées par l’AALA se multiplient et «s’internationalisent»! Nous vous invitons à deux conférences, l’une dans le cadre des Mercredis de la Connaissance, le 15 mai, l’autre en partenariat avec la Société de Biologie Catalane, le 30 mai. A l’occasion de chacune d’elles vous pourrez découvrir dans le hall de l’amphithéâtre Alain Guille une exposition photographique.

 

Le 15 mai à 18h,

Marc Besson, Maître de Conférences à Sorbonne Université viendra nous parler

d’Ecotoxicologie marine,

un thème de recherche qu’il développe à l’OOB.

 

Le 30 Mai à 18h,

Juli Pereto-Magraner, Professeur au département de biochimie et biologie moléculaire de l’Université de Valence, évoquera les origines de la vie sur terre :

Une planète créative : comment la vie est-elle apparue sur Terre ?

Co-fondateur de la start-up Darwin Bioprospecting Excellence et auteur d’une version abrégée, en catalan, aux PUV, de L’origine des espèces (C. Darwin), J. Pereto est invité par la Société de Biologie Catalane, qui unit les chercheurs du Nord et du Sud de la Catalogne. Pour les personnes ne pratiquant pas le Catalan, une traduction simultanée, audible par casque, sera mise en place. A ne pas manquer donc cet évènement un peu exceptionnel à l’AALA !

 

L’exposition européenne

« L'INCONNU EN NOUS,

la vie secrète du cytosquelette » est présentée par l’Académie des Sciences de République Tchèque. Elle est accueillie en France par la Société de Biologie Cellulaire de France et le groupe CoSA Connexion Science et Art.

Zdenek Lansky et Jan Sabo, qui en sont les créateurs, nous invitent à un voyage à l’intérieur de nos cellules. Benjamin Lacroix, qui a accueilli l’exposition à Montpellier en début d’année et nous permet de l’héberger à l’OOB, en fera une brève présentation à 18h, en préambule à la conférence de Marc Besson.

 

Nous vous attendons à l’occasion de ces différentes présentations, ne manquez pas, si vous ne l’avez pas encore fait de régler votre cotisation annuelle à l’AALA, sur place ou à travers Helloasso

(https://www.helloasso.com/associations/association-des-amis-du-laboratoire-arago/adhesions/cotisation-aala-2024).

ou avec le QR-code suivant :

 

 

 

 

 

 

 

Nous faisons notre possible pour satisfaire votre curiosité scientifique et ouvrir les portes de la Recherche.

Bien cordialement,

AALA

 

26 avril 2024

Publication sur le Laboratoire Arago

 

Pour le consulter en ligne :

https://www.calameo.com/iste-group/read/005841646cc939f24bac7 

 

 

18 avril 2024

Conférence Métier par Maéva Giraudo Ecotoxicologue à l'OBB

Organisée après une visite de l'aquarium du biodiversarium de l'Observatoire Océanologique de Banyuls sur mer par l'Association des Amis du Laboratoire Arago.

 

16 avril 2024

Conférence du 24 avril 2024 Climat et biodiversité marine : ça chauffe !

 

 

Résumé :

Le rapport de l'organisation météorologique mondiale, publié en mars 2024, confirme que 2023 aura été l'année la plus chaude jamais enregistrée. Au-delà des conséquences dramatiques des modifications climatiques pour l'Homme, les milieux marins sont aujourd'hui affectés par des changements dont l'intensité et la récurrence sont inédits. L'étendue de la banquise Antarctique a été inférieure d'un million de km² au précédent record négatif, et 90% de l'océan mondial a été concerné au cours de l'année par une vague de chaleur. Les organismes et les écosystèmes marins sont les témoins privilégiés de ces modifications, qui engendrent des conséquences d'ores et déjà visibles partout dans le monde. Au cours de cette présentation, nous explorerons une diversité d'exemples mettant en évidence comment la biodiversité marine réagit aux changements climatiques, quels mécanismes originaux d'acclimatation sont mis en place, et nous illustrerons comment le devenir des océans en cette période de changements est indissociable de celui de l'Homme.

 

CV :

Gauthier Schaal est enseignant-chercheur au Laboratoire des Sciences de l'Environnement Marin (Université de Bretagne Occidentale, Brest). Ses recherches visent à comprendre comment les écosystèmes marins, sous l'influence de pressions tant naturelles que d'origine humaine, voient leur fonctionnement et leur biodiversité affectés. Ses travaux l'ont amené à explorer des écosystèmes aussi diversifiés que les champs d'algues de Bretagne, les mangroves de l'océan Indien, les lagunes du Pacifique, ou les sources hydrothermales pour y étudier des organismes marins allant des petits invertébrés benthiques aux grands requins pélagiques.

15 avril 2024

Conférence du 24 avril 2024 Climat et biodiversité marine

Dans le cadre des Mercredis de la Connaissance, la conférence de Natacha Roux, initialement prévue le 3 avril puis reportée au 24, est finalement annulée, nous vous prions de nous en excuser.

Nous vous proposons à la place,

le 24 avril 2024 à 18h à l’amphithéâtre Alain Guille, l’exposé suivant (en visio-conférence) :

Climat et biodiversité marine : ça chauffe !

par Gauthier Schaal, Maître de conférences en biologie et écologie marine à l'Université de Bretagne Occidentale. Nous le remercions vivement d’avoir accepté cette invitation de (presque) dernière minute.

 

 

 

Résumé :

Le rapport de l'organisation météorologique mondiale, publié en mars 2024, confirme que 2023 aura été l'année la plus chaude jamais enregistrée. Au-delà des conséquences dramatiques des modifications climatiques pour l'Homme, les milieux marins sont aujourd'hui affectés par des changements dont l'intensité et la récurrence sont inédits. L'étendue de la banquise Antarctique a été inférieure d'un million de km² au précédent record négatif, et 90% de l'océan mondial a été concerné au cours de l'année par une vague de chaleur. Les organismes et les écosystèmes marins sont les témoins privilégiés de ces modifications, qui engendrent des conséquences d'ores et déjà visibles partout dans le monde. Au cours de cette présentation, nous explorerons une diversité d'exemples mettant en évidence comment la biodiversité marine réagit aux changements climatiques, quels mécanismes originaux d'acclimatation sont mis en place, et nous illustrerons comment le devenir des océans en cette période de changements est indissociable de celui de l'Homme.

CV :

Gauthier Schaal est enseignant-chercheur au Laboratoire des Sciences de l'Environnement Marin (Université de Bretagne Occidentale, Brest). Ses recherches visent à comprendre comment les écosystèmes marins, sous l'influence de pressions tant naturelles que d'origine humaine, voient leur fonctionnement et leur biodiversité affectés. Ses travaux l'ont amené à explorer des écosystèmes aussi diversifiés que les champs d'algues de Bretagne, les mangroves de l'océan Indien, les lagunes du Pacifique, ou les sources hydrothermales pour y étudier des organismes marins allant des petits invertébrés benthiques aux grands requins pélagiques.

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>
Soyez informés des derniers événements :
Newsletter
123 abonnés
Albums Photos
Visiteurs
Depuis la création 73 093
Programme 2024

 

 

Archives
Amis du laboratoire Arago